FENG SHUI

Feng Shui : Littéralement, cela signifie « vent et eau »

L’homme a toujours dû coexister avec un environnement se modifiant sans cesse sous l’’action des vents et des eaux.
Ce faisant, l’homme immanquablement cherché à s’expliquer les paysages, les cours des rivières, la forme des chaînes de montagnes, comparant la plupart des reliefs aux formes caractéristiques de quatre créatures célestes.
C'est ainsi que le dragon, la tortue et le phénix en sont arrivés à jouer des rôles importants dans les descriptions fondamentales du FENG SHUI.


Chez l’homme le CHI est le souffle spirituel qui gouverne le comportement, l’activité.
La qualité de son rayonnement, ou l’absence de celui-ci dans le corps humain, déterminent la santé et la vitalité de la personne.

Le CHI humain, diffère en quantité et en qualité d’une personne à l’autre. Souvent, les courants du CHI se bloquent, ce qui est cause de maladie grave.
Des techniques furent donc mises au point pour attiser le CHI, par la méditation ou par la respiration contrôlée (utilisée par les arts martiaux).

Mais ne faire que rehausser le CHI humain n’était pas suffisant, et il fallait avant tout faire coïncider le CHI humain avec le CHI de la maison afin qu’ils soient en symbiose totale.
Ainsi le FENG SHUI s'applique à permettre de vivre en harmonie avec son environnement, son foyer, et d’une manière générale, en se sentant détendu, heureux et plein d’énergie vitale. L’exercice également du FENG SHUI est de dévier le SHAR CHI ou le CHI mortel, celui qui apporte la malchance.
Les techniques permettant de réaliser ces deux objectifs du FENG SHUI sont fondées sur l’interprétation et l’application des concepts de base qui en sous entendent la pratique.

Si l’on assimile ces concepts, il devient plus facile d’apprécier toutes les nuances du FENG SHUI.